KLJV 5 : Dans la peau du vainqueur

KLJV 5 : Dans la peau du vainqueur

Attention, témoignage exceptionnel !

Tieffelin, le vainqueur du KLJV 5, raconte avec humour et talent l’intégralité de son aventure. Secrets, machinations, gaming, amitié, … comme si vous y étiez !


Comme je l’ai déjà dit à plusieurs, il y a quelque mois, je ne connaissais pas Canard PC, j’ai acheté le magazine en kiosque, sous conseil d’un ami : « Tu verras c’est poilant ». Il avait raison !
Dans le dit magazine, un article surprenant : Le Koh Lanta des jeux vidéo. Ça a l’air fun, et hop, me voilà inscrit.

Dans quoi me suis-je embarqué ? Je partais à l’aventure à l’aveuglette ne connaissant ni le forum CPC, ni personne.
Le temps passe, j’oublie, et un dimanche, un type chelou m’ajoute sur Steam : [CPC] Rouxbarbe.
Je ne sais pas qui est ce type, le tag CPC ne me parle pas encore car pour moi le Canard PC n’est encore juste qu’un magazine. j’accepte le type, et lampe dans les yeux je le confronte à mes questions

« -D’ou tu viens, stalker, qui t’envoie ? (Plus tard, Nozu dira : Tieff, le délire paranoïaque)
-C’est Sig qui m’envoie, je viens savoir si tu as bien eu les infos pour le KLJV.
-Je ne connais pas de Sig et encore moins de cahèlgivé.
-Koh Lanta des jeux vidéo, tu t’y es inscrit, boulet. Et abaisse cette lampe.
-Oh, pardon M. Barbe. Euh non j’ai pas eu les infos.
-Vas voir sur le forum Canard PC, prépare le chéquier, et écoute les 2h de rédif’ de la réunion d’information, la deadline c’est ce soir, dans 1h30, prepare your anus tu vas prendre cher, ciao mouhahahahaha
-Hein ? Quel forum ? C’est payant ? …. Ouhou, il y a quelqu’un ? …. Et c’est quoi cette histoire d’anus ? »

Trop tard, le bonhomme était déjà parti sur Rocket League.
Je recherche donc le forum de Canard PC, google m’indique la direction et là, comme le trésor attendant son Indiana Jones, 2 messages du fameux Sig’ : Il réclame de l’argent ! Diantre, je suis tombé dans un traquenard. Je suis sur qu’il est aussi derrière le message étrange que j’ai reçu plus tôt dans la semaine !

Dans le doute, craignant pour ma dignité masturbatoire, j’ai payé.
Je me suis donc retrouvé balancé auprès de 4 autres victimes : RomTaka, Howii, LuckyOne, ShotMaster et moi même formons alors l’équipes des Baal Boass.
A peine ai-je pris connaissance des noms de mes équipiers qu’un nouveau message arrive :

« Bonjour Messieurs.
Vous devez vous douter du pourquoi du comment de mon message. Je pense que demain nous allons gagner l’épreuve et écraser la concurrence. On a l’air d’être les plus entraînés, et on a clairement de bon joueurs.
Maintenant un accident peut arriver, et si il arrive j’ai pas trop envie d’arriver à jeudi en ayant peur.
De plus, y’a un truc qui m’inquiète pas mal, c’est qu’il y a une grosse communauté (facile 6 ou 7 sur 15) du Topic de Généreux cette année dans le KLJV, et si on arrive à la réunification en l’état, j’ai très peur pour la suite de l’aventure des « non-généreux ». 
C’est pourquoi, je propose qu’on s’allie tous les trois pour cibler en priorité les généreux si on doit en arriver à ce choix.
Chez nous, c’est Romtaka et Howii.
Je vous laisse me dire si ça vous branche, ou si pas du tout.
Bon on va gagner donc voilà.
Des bisous à tous les deux.
~Shot »

J’ai rien compris. Bon je verrais ça plus tard, là, je vais régler mon Mumble. Alors que je bidouillais les réglages, un nouveau message Steam se fait entendre. LuckyOne, vient me saluer, et parler de l’alliance de ShotMaster.

Je joue la sincérité, j’lui dit qu’j’y connais qu’dalle. Il me fait le topo de tous les candidats. On passe un bon moment à faire des hypothèses, on se fait les scénar’ dans la tête, plus tard, on appellera ça faire une Hyeud : Soit on dit OK a Shot, soit on balance Shot aux deux autres, mais ils vont nous prendre pour des balances, soit on dit non. Le doute est présent. Puis Shot a su nous faire choisir : « L’année dernière j’ai fait pareil, j’ai emmené les 2 autres dans le trio final. » Bon argument. Bon, sauf que Shot ayant visiblement abusé de la tekpaf avait oublié que Lucky était un généreux, mais passons.

La première épreuves pointe le bout de son nez, je me suis entraîné comme un guedin, j’connais toutes les maps de Of guards and thieves et j’ai même débloqué le medic et le type au lance flamme. L’équipe se retrouve timidement et sous les consignes du Grand Maître. La partie débute, je connais la map, je rush la part de Pizza, mon équipe me couvre, 10s le premier point tombe. L’équipe est en feu. On ne s’arrêtera plus, on défonce.
Première épreuve pliée, on a cartonné.

La deuxième sera dans la même lignée. Là me suis encore entraîné like a boss. J’ai même fait participer le même pote qui m’avait conseillé Canard PC : »C’est à cause de toi que j’en suis là, vas-y me lache pas ! »
Ma détresse le fera plier et jouer une 20ene de partie de Hide and Shriek dans la soirée. J’ai rempli le grimoire, j’apprends les sorts les plus cool. Le jour J arrive, l’équipe arrive confiante, je part en duel face à un Bastien, j’balance des sort à tout vas, j’explose mes top scores. La deuxième sera plus difficile, je tombe contre un jeune loup qui en veut, je l’avais déjà croisé lors d’un entraînement nocturne : Nozu. je sais qu’il sait que je sais comment faire LA rune de ouf. L’inverse est aussi vrai. On se le dit, on décide de se la jouer réglo sans faire ladite rune. je gagne. Mon équipe aussi.

La troisième épreuve, Ball 3D:Soccer Online m’est finalement salvatrice. Alors que mon patron refait la peinture des WC de la boite, il arrive péniblement à marmonner « repas annuler » entre les éructations de carottes et les effluves nocives. Le grand manitou m’imposera donc l’écriture d’un poème pour sauver mes fesses. Je me plie à l’exercice et arrive dans une équipe réunifiée avec mes deux acolytes, Lucky et Shot.

ball3D1L’épreuve ne dérogera pas à la règle. On gagne, on est épuisé mais on gagne, encore. Puis le drame, suite au départ du carré de fromage mystérieusement disparu, je suis envoyé chez les adversaires pour prendre la place encore odorante du morceau de Feta (Plus tard, on appellera ça : faire une Salakis).

La première épreuve de confort arrive. Rapid Tap. Alors que les autres participants étalent des scores des 75 j’arrive dans le game avec un score de 300+ (j’ai plus le chiffre exact et j’ai pas envie de ré installer le jeu). Nozu s’arrachera les cheveux et les yeux pour finalement me dépasser. La grande rivalité est née. A cette épreuve j’obtiens la carte de Jean Claude Van Damme, le coup double, permettant de voter 2 fois, trop puissant !

La 4ème épreuve sera ma première défaite. Lucky, dieu du Last Man Standing, arrive et nous explique qu’il a repris ses études, que les projets étudiants n’ont plus de secret pour lui et qu’on peut rentrer chez nous pleurer. Je le soupçonne même d’être l’étudiant qui a pondu cette bouse, je me fais du souci pour son diplôme. Heureusement, j’ai tissé quelque liens avec mes nouveaux comparses et cette épreuve ne laissera sur moi que l’équivalent d’un régime aux pruneaux.

Arrive la 5ème épreuve, Cube Racer, qui sera la reprise de notre rythme de croisière. On défonce tout. Je tape le high score de l’équipe en dépassant le 2ème de 11 point, qui n’est autre que Nozu, et ce malgré 18~ crashs du jeu. Lucky tient bon en face et se faufile entre les votes. idem pour Shot, attendant la futur réunification pour reformer l’alliance.

cuberacer3
Le petit cube en rouge qui se bagarre devant…

Assault Cube est annoncé comme prochaine épreuve. Je ne suis pas trop inquiet même si c’est pendant cette épreuve qu’un autre candidat sort de l’ombre. C4nard. Joueur plutôt discret, nous montre qu’il est en fait un ancien du GIGN et sa maîtrise impeccable des armes a feu. Le genre de type qui te tue en lançant le chargeur alors que tu pensais avoir l’avantage car il n’avait plus de balles. C4nard nous cuisine, c’est un boucher. Seul Howii arrive à sa hauteur et à lui tenir tête, mais juste parce qu’il est monter sur 3 m de cadavre (les notre). On gagne de justesse, grâce à la disparition mystérieuse de Shot (encore ?!), absent durant cette épreuve.

EmpiresA4
Empires Apart : 2ème, comme souvent…

A présent, plus possible de perdre, l’épreuve de retour des éliminés a lieu, et toute sortie est définitive. Empires Apart signera le retour d’Ajcrou. Il avait cru bon de partir pour Oslo afin d’échapper a Sig, raté ! Trainé par la peau du cul par notre tortionnaire, Ajcrou reviens avec un sourire fébrile. Et comme si ce n’était pas suffisant, la réunification est là. Chacun pour soit à présent, et c’est au tour d’Howii de disparaître mystérieusement. Enfin pas complètement ! Cette fois ci le ravisseur a laissé un indice. Un peu trop inquiet de laisser des trace, tel le gars au WC, notre adversaire au méthode plutôt contestable a cru bon de se faire passer pour Howii et de simuler un vote. Raté ! La majuscule oublié au T de Tieffelin ne manquera pas de m’alerter, et c’est ainsi que mon enquête commence.

L’épreuve de dessin sur Drawful2 arrive et mon enquête avance bon train. En recroisant les votes et les analyses des tests graphologiques effectués j’arrive à la conclusion suivante : Le C4nard est en fait un loup ! Ni une ni deux, j’enfile mon chaperon et mon fusil à pompe pour partir à la chasse. C4nard, dessinant tranquillement sur l’épreuve gagne un bonus, mais il ne se doute de rien. Il laisse à nouveau quelque traces de passage, et Pothi marche dedans, mais du pied gauche : ça porte bonheur. Plus de doute possible, je tiens notre criminel.

J’attends l’épreuve de Screencheat pour passer à l’action : J’envoi l’agent Oldelaf faire un simulacre de concert près de la tanière du palmipède, celui-ci mord à l’hameçon et préfère aller au concert qu’a l’épreuve. J’ai le champ libre et je révèle le pot aux roses à coup de cartouche dans les votes. Malheureusement C4nard était préparé à cette attaque et utilise le parachute bouclier blindé qu’il a habillement volé à Ajcrou. Pendant ce temps, Clydopathe, être surprenant, détenteur du pouvoir de résurection, relève Pothi, à la chance fraîchement acquise, d’entre les morts qui a juste le temps de lancer un rayon X avec ses yeux avant de retomber dans l’oublie collectif. Ce rayon insignifiant aura de grande conséquence. Nos bonus, gardés secret sont à présent à la vus de tous. Et C4nard possède un bonus pouvant lui permettre de voler le mien. Voyant le coup se préparer au loin, je dois donner ma carte. Pas à Nozu, car il a déjà une carte moisie et si C4nard prévois que je prévois son hold-up il pourrait se rabattre sur sa carte de merde. Je donne donc ma carte de Jean Claude Van Damme à Lucky, mon dernier allier et laisse C4nard utiliser son hold up dans le vide.

ridingclub1
La chasse au canard se pratique à cheval

La prochaine épreuve est celle qui décidera de qui entre moi et C4nard gagnera cette guerre. Alors qu’il dope son cheval sur Riding Club Championships, je positionne mes pions sur l’échiquier. Je rallie à ma cause Nozu, Lucky possède ma carte et compte l’utiliser sur C4nard. Il reste Ajcrou et Paradox qui ne sont pas dans le coup. Dans l’hypothèse où C4nard se sauverai avec un collier, le vote des deux autres pourrait éviter la catastrophe et mener a une égalité ou une autre élimination que la mienne. Car C4nard votera pour moi, c’est certain. Et c’est ainsi que je fis tomber C4nard, libérant Howii du joug de son tortionnaire et acquérant ainsi son soutien et son amour à vie. Ce dernier nous expliquera qu’il avait été séquestré par le palmipède psychopathe, et que dans un bon syndrome de Stockholm c’était mis en tête de lui chanter en boucle Hakuna matata. Ce qui explique donc pourquoi nous l’avons retrouvé bâillonné avec une pomme. Par contre, aucune trace de Shot. Et vus l’halène de C4nard, il a dû manger Salakis.

C’est donc avec un sentiment de victoire que j’arrive à l’avant dernière épreuve. Et pourtant mon moral sera mi à rude épreuve dans ce challenge sur Tumblestone. Lucky et Nozu sont qualifié de loin mais je me bats avec Paradox pour la 3ème et dernière place en final.
Paradox joue ses match, 15 point. je suis égalité avec lui et mon dernier match commence. Long soupire de Para, d’ox et déjà éliminé dans ma tête. Alors que Nozu est trop nul pour faire un perfect. je profite de son unique erreur pour marquer. Victoire !

La finale est à moi !
C4nard étant hors jeu, cette final sera entre honnêtes hommes.
La première épreuve est un safari photo, facile ! Ci joint mon parcours.

Le point rouge est le Phare, lieu de départ, les point bleus sont les photos à prendre et en rouge mon parcours de champion.

Comme vous pouvez le voir je ne me suis pas du tout perdu, et j’ai pas tourné la moitié du temps pour trouver ce putain de phare (qui était le point de départ).
En haut de la grue Nozu m’assassine violemment à coup de couteau. Heureusement j’ai eu le temps de soudoyer Clydopathe pour qu’il me valide la photo avant de mourir.
Sur Eden Beach je tue Nozu avec un fusil ramassé dans une cabane de pêcheur, la pêche, sport extrême à Bora Bora, (en fait c’était RouxBarbe) et j’ai piqué son sac à dos (Il y avait juste des baies et un lunch box que M. Barbe avait fait apparaître par erreur et ramassé).
A Anau Town je croise Lucky, je lui vide mon chargeur mais le dieu de la connection/téléportation fera qu’il est plus dur à tuer que Boris Pare-Balles. Pire encore, il est équipé d’un arc ce qui vaudra le fou rire de Clydopathe suite à mon : « Mais c’est qu’il a un arc, ce con ! ».
A Military base je m’essaie à l’hélicoptère. Mince le réservoir est vide. Plus tard, à Bora country club, j’insiste : « Ah mais en fait, la jauge à 0 c’est la vitesse pas l’essence » … Ok, pilote de qualité, je lance les pales et ….. rien, impossible de faire décoller le bordel. j’abandonne.
Malgré ces exploits d’orientations, j’arrive 2ème avec 15mn de retard sur Nozu. Lucky ayant des soucis de connexion arrive donc 3ème, il ne lui restait à trouver que le point au centre de la map.

La deuxième épreuve est une course avec plusieurs véhicule. Là encore une petite carte :

En rouge, moi, en bleu Nozu. En vert les étapes où l’on change de véhicule, en rose le départ

Départ à la nage jusqu’à la plage d’en face. Nozu avait déjà compris qu’il irait plus vite à courir qu’à la nage.
De la plage au village, c’est en vélo que ça se passe, et malgré les bâtons dans les roues de Pothi qui se téléporte devant mon vélo m’arrêtant net, j’arrive a suivre Nozu.
Du village à la grue, nous avons une jeep, Nozu suit les routes alors que moi je tente des trucs …. qui finissent mal et dans l’eau.

Après la grue, direction Paopao village en jet ski ! Alors que Nozu se plante comme un noze où j’arriverai à la nage un peu plus tard, je prend conscience de mon retard (accident Nozu = croix bleu, si vous ne distinguez pas le lieu de départ et de l’accident c’est normal). Courageux, Nozu continue à la nage. On sait se mouiller par ici !

Je grimpe à la grue, allume le feu-check-point et alors que RouxBarbe me regarde faire de son air sadique, il remarque que le deuxième feu est éteint
« Tu as bien allumé ton feu, Nozu ? »
« Hein ? …. quel feu ? »Et le voilà contraint de faire demi tour, toujours sans jet ski pour allumer son feu. Je prends donc la tête de la course (Point violet = prise de conscience de Nozu). A Paoao village je prends un raft pour rejoindre Bora Country Club ou Rouxbarbe et Sig me font une démonstration de Cotton Eyed Joe.

Au club de country je prends ensuite un caddie de golf pour rejoindre le sacro-saint Mount Pahia. J’ouvre la carte, je regarde les chemin possible, tiens, c’est marrant il n’y en a pas ! (J’apprendrais plus tard que ma carte étant zoomée, je ne voyais pas la route en haut).
Je pars donc vers le sud, et à un moment il n’y a plus de route, pas grave j’ai un caddie tout terrain, puis à un autre moment il n’y a plus de terre, pas grave j’ai un caddie amphibie. Ah non. Je continue à la nage. (Vous noterez ma passion pour les véhicule jetés dans l’eau).

S’ensuit la course la plus stressante du monde de moi à pieds traversant la carte et de Nozu, pilote émérite au volant de son caddie tout terrain, qui a réussi à passer avec sur des rocher aquatique.

Unturned2018d
Une arrivée en seigneur !

Et c’est avec 1m 30 s d’avance que j’arrive en haut du mont, forcé de couper net la soirée country club des organisateurs : « Y’a un orga pour me valider la victoire là ?! ».
Et c’est ainsi que naquit ma légende de survivor !

Bon par contre Sig, c’est bon j’ai gagné, tu peux me rendre la vidéo maintenant ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s