KLJV 6 : Le bruit des Bots

KLJV 6 : Le bruit des Bots

Les survivants TABANE et MESKI se retrouvent pour une nouvelle soirée d’affrontements. Pour mettre en avant la coopération et la complémentarité, quoi de mieux qu’un RTS ? ZERO-K est un bon représentant de ce genre.

Des modes de jeu multiples, des unités variées, mais une seule faction : la différence viendra bien des tactiques employées. Le tout dans un univers futuristes mettant en scène une guerre menée par des robots guerriers.

Au programme de la soirée, une partie en 5 contre 5, suivie de 5 matches en 1 contre 1. Ainsi chacun des concurrents aura l’occasion de se mettre en valeur et de rapporter un point à son équipe, au lieu de jouer de façon anonyme au milieu de sa meute. Le KLJV fait briller ce soir tous les aventuriers. Enfin il essaye.

Deux écoles : ceux qui ont préparé la soirée en étudiant le jeu et ses mécanismes, et les autres qui comptent sur le talent pur. La première manche, qui réunit les deux équipes au complet, est disputée de façon intense et très frontale. La map choisie est un archipel tout en longueur qui ne permet pas les contournements ou les incursions furtives… sauf en sous-marin. Ce que c4n4rd perçoit parfaitement.

300, version TABANE

Long de plus de 50 minutes, ce match se résume à une domination constante des bleus qui grignotent rapidement les 3/4 de la carte et butent contre la ligne des MESKI. Les rouges, privés d’espace et de possibilités de ressources, ont garé le bus devant leur surface et coordonnent leur défense. Ils produisent les unités les plus adaptées à résister à ce qu’envoient les MESKI. Ces derniers tapent dans la production industrielle et envoient vague après vague des bots dociles et variés.

L’impression constante est que les rouges sont fichus. A intervalles réguliers, on aperçoit une armada bleue qui déferle, mais qui se liquéfie sur le rempart TABANE. Ces derniers sont acharnés, reconstruisent les défenses et repeuplent la ligne. Dans ce Fort Alamo du futur, Howii se distingue …en construisant des unités peu communes. C’est le réflexe normal du joueur qui connaît peu le jeu : comme il est difficile de choisir entre les multiples unités de bots qui se ressemblent toutes, il se rabat sur des pièces aux noms rassurants. La première, une Grosse Bertha bien placée en hauteur, va canonner à distance les meutes MESKI en approche et éclaircir leurs rangs avant les assauts. Le commandeur de Clydo, qui se croît en pays conquis, va aussi prendre cher avant d’être mis à mort par les avions de Calys.

Les bleus archi-dominent. Mais les rouges tiennent. Howii entreprend alors la construction d’un silo lance-missiles nucléaires qui va animer la fin de partie…

Howii sauce champignons

Une règle a échappé aux MESKI : si les Commandeurs, unités uniques de chaque joueur, sont tous éliminés, alors l’équipe perd ! Cette unité est donc en général soigneusement cachée ou abritée. Après un premier missile nucléaire pour le fun, et la vitrification d’une des îles, Howii lance le petit frère vers la terre la plus éloignée aux mains des MESKI. Sur un coup de chance, ça peut faire mal se disent les TABANE. Le brouillard de guerre empêche de voir ce qui si trouve, mais si par hasard  c’était un nid de commandeurs ? Seul celui d’ajcrou s’y trouve en fait, et disparaît au milieu du champignon lumineux.

14033ba95f2e6ee7f02cd1561a1a7d94
Howii vous fait ses compliments

Au sud, les bleus ont trouvé la clé du coffre-fort MESKI et achèvent le travail. Mais il leur restait un seul commandeur, celui de Cannes. On n’était pas loin du hold-up !

Suivent 5 parties en 1 contre un sur une petite carte : les TABANE en remportent 3, Calys se montrant décisif contre ajcrou en inventant la défense offensive. A 3-3, un tie-break est organisé à nouveau sur une map de petite taille et …sans brouillard de guerre.

54ec961b08f61254a1dc778ea7c83115
Le Endgame est proche pour les rouges

Les MESKI sont à nouveau les meilleurs ensemble. Mieux organisés pour une tactique rush adaptée aux conditions, les voilà vainqueurs du match décisif.

Les TABANE vivent donc un nouveau conseil une semaine après l’élimination de Madgicsysteme. Ils la jouent basique : celui qui reçoit plus de votes est Howii, désigné comme n’ayant pas assez préparé la soirée. Ce dernier le reconnaît. Il est vrai qu’il n’a pas touché au jeu avant le jour de l’épreuve, se reposant sans doute trop sur ses coéquipiers. Ses actions dans la partie à coups d’unités spectaculaires n’ont pas fait illusion à leurs yeux. S’il avait été au top, la première manche aurait-elle été autant dominée par Chelsea ? Heu, par les bleus ?

Les rouges sont 4 pour se préparer à la suite. Et ça commence à faire mince, …mais tout est possible.

 

C’est l’inconfort !!
On dirait une copie chinoise de Total Annihilation bordel 

(Howii)

C’était pas notre guerre pour cs2d 
Ce RTS le sera par contre!

(Nozu)

Nozu tu es mon phare, la lumière rouge qui me guide quand je suis perdu dans le brouillard de guerre, longue vie à notre leader 

(Calys)

Vous devez vous en mordre les doigts de m’avoir éliminé, les rts c’est ma spécialité.

(madgicsysteme)

En direct du champ de bataille :

« J’ai envie de faire pipi ! »
« Bah tu te retiens ! »

(ruvon)

J’avais pas compris non plus qu’il fallait pas perdre son commandant. Bien joué Cannes !!!!!!!!!!!!!!!!! 

(canard)

Franchement épique cette partie !

(Howii)

POTW : C4n4rd s’est mis en valeur dans la partie initiale en inventant l’essaim de sous-marins. Les attaques menées par ses « U-Bots » ont souvent paniqué les rouges qui écopaient comme ils pouvaient. A tel point qu’ils ont fini par construire une muraille de Chine en lance-torpilles. Il a également apporté son point dans le match individuel. Chirurgical.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s