KLJV 6 : In bed with the winner 2/2

KLJV 6 : In bed with the winner 2/2

Le Ratachon Facts continue : celle qui partage la vie de Clydopathe, le double vainqueur du KLJV, nous raconte dans son style inimitable, plein d’humour et de raclette, son KLJV. à elle. Comment a-t-elle vécu son quotidien de fan de son homme-gamer, … devenue la fan de son aventure et de tous ses personnages ?

Résumé :  Après la découverte de l’aventure, et les premières soirées d’éliminations, le KLJV passe en phase individuelle. La première victime de cette transition est un bon joueur très sympathique…

La tribu réunifiée décide d’éliminer GrosDudule.

Quoi ? What ? Nani ? Che cosa è ?

J’ai dû mal entendre. Ah non ? NON ??

Une soirée qui se démarque des autres par l’absence non pas de un, mais de DEUX joueurs, et c’est un mec qui a tout donné à la soirée qui se fait éliminer ?? Mais… Mais ça s’est jamais vu au fil de toutes les saisons du KLJV ! Le joueur, il est pas là, il part, point. Manque d’implication, manque de moyens, manque de je-sais-pas-quoi, mais les votants ne sont pas assez cruels et fourbes pour éliminer un joueur qui donne de son slip au fil des soirées !

Je vais me réveiller.

Je me pince.

C’est toujours GrosDudule qui est éliminé.

J’ai mal à mes idéaux, j’ai mal à mon petit cœur. J’ai envie d’incendier tous les joueurs restants. Je me contente d’envoyer un message en mode #rageuxkikoololcabusé à SiG. Je remonte les bretelles à Clydo. Comment a-t-il osé ? Il m’explique les alliances, la stratégie : il avait deux cartes, il était bon, c’était une menace.

– Ah ? Et le principe c’est pas aussi de se mesurer à meilleur que toi ? Si tu arrivais jusqu’en finale et que tu serais face à moi, est-ce que tu apprécierais le challenge ? Non. De toute façon, je t’écoute pas, t’es pas gentil.

– Si c’était pas GrosDudule, ça aurait été Nozu.

Touché. Mais il faut se rendre à l’évidence, Nozu, Gloire à Lui !, reste mon chouchou, mais son aventure aurait dû se terminer plus tôt. Il ne s’est pas donné autant que les autres, il a compté sur son skill de dingue mais l’implication n’était pas à 100%.

Même si ça me donne un coup de l’avouer : Nozu ou Vepiru, mais ce soir-là, GrosDudule n’aurait pas dû partir.

Love is all around the gaming

Et c’est là que j’ai grandi.

(Au sens figuré hein, parce qu’en vrai je ne dépasse toujours pas le mètre 60).

Je me suis emportée pour un tournoi de jeu vidéo. Auquel je ne joue même pas. Bah merde alors. L’injustice ok, mais insurge-toi sur le montant des impôts, sur le prix de ton loyer, sur le voisin qui perce 101 trous à 6h du matin, sur ton gamin qui décide d’avoir une gastro à 3h et sur ton chat qui te met une patte dans le nez alors que tu ronflottais gentiment. Mais là, y a-t-il une raison d’être en colère ? Ils ont choisi de s’inscrire de leur plein gré. Ils ont même payé (Ndlr : 5 euros d’engagement) pour participer à l’aventure ! Pis, je ne les connais même pas ces mecs en plus ! C’est juste qu’on papote de temps à autre sur le forum. Pis pour certains sur Steam. Pis le mardi soir en direct. Ah oué, ça commence à faire quand même. Pis ça rigole, ça râle, ça conspire. On a envie d’y retourner. Merde, je crois que je me suis laissée embarquer dans l’aventure sans me l’avouer.

Quitte à plonger, autant admirer le paysage. Je m’implique de plus en plus sur le forum, je perturbe de plus en plus les soirées (même si je laisse les joueurs se concentrer). Je m’amuse à faire les pronostics pour la finale. Je propose continuellement une raclette-party. Quitte à vendre son âme au diable, autant que soit pour un bon prix.

J’ai le plaid, le pop corn, le chat à portée de main : je suis prête pour la soirée !

Le point positif de la soirée ? Calys est de retour !

Mais est-il vraiment bénéfique de revenir dans ce tournoi maintenant ?

L’ambiance est électrique. Tout le monde a besoin de vacances. SiG l’a bien compris et il propose une escapade au golf. Mouais, j’aurais préféré un séjour en bord de mer. Ça piquait les yeux, mais ça a fait du bien. Quoi que, jouer au golf de cette façon nécessite forcément une consultation d’urgence chez le psy de votre choix.

5beb50253a84b8a9cd50414b229a6660
Du mini-golf, comme c’est amusant ! Mais Clydo se casse la figure.

C4nard, qui a mis un point d’honneur à rester discret jusqu’à présent (en même temps, avec son pseudo, c’est tant mieux pour SiG de ne pas trop le citer), se démarque enfin !

Bromance et C4nard plaqué

Après avoir expliqué que c’est C4nard sur le forum et Cqnqrd sur le Mumble, mais qu’on écrit trop souvent Can4rd quand on veut faire un effort et C4n4ard quand on en fait aucun, C4nard donc, est « on fire » ! Il emporte la victoire sur un Mario Kart like, les coups de pute en moins. Ça se laisse la priorité à droite, ça ne grille pas le feu rouge, ça ne mange même pas un stop.

STK1
Une soirée Kart un peu à l’amiable…

Je ne suis pas sûre qu’ils conduisent dans la vraie vie, et encore moins sur le périph’ de Paris à 8h du matin un jour de grève SNCF. Mais je ne vais pas râler plus que ça : ce vent de courtoisie me met du baume au cœur. Ça me donne envie de ressortir mes Barbies.

Ça parle de Bromance et de complot : Clydopathe, Nozu et Pit (classé par ordre alphabétique et non de préférence, je vous vois venir) (de toute façon, Nozu est voué à finir deuxième) (ah bah non. Pas cette fois).

Le triangle friendlymoureux souhaiterait donc se retrouver en finale. Mais c’est sans compter la fureur de C4nard ! Quoi qu’il en soit, Calys ne fait pas partie de la bonne alliance et repart encore une fois. J’espère qu’il fera une note de frais avec tous ses allers-retours.

De la balle

On continue sur un jeu de … De quoi d’ailleurs ? Il s’agit de balles. Qui font du sumo. Qui rebondissent jusqu’à arriver à la fin du parcours. Qui jouent au foot. Je ne suis personne pour casser les ambitions de ces balles, je trouve ça bien qu’elles fassent ce qu’elles veulent.

2c17fe179a47d2fbd45558c85f1d71b1
Totally Unbalanced, Foot en 1 vs 1 : proche du zéro-gaming

Mais je trouve ça quand même déroutant. Je m’attendais à ce qu’elles fassent juste « shpoung shpoung ».

Les organisateurs arrivent encore à tous nous surprendre. Heureusement que le jeu de la finale est connu, ça enlève du stress. Faut juste se débrouiller pour y être, en finale.

Ce qui ne sera pas le cas de Nozu. Un retournement de dernière minute (oserais-je appeler ça une trahison ?) le fait basculer du côté des éliminés. Sa connexion le remercie, elle ne pouvait plus suivre ces mardis effrénés. Sa copine nous remercie, elle pourra faire des crêpes le mardi soir !

A quoi bon ?
Ils peuvent tous s’entretuer !… Nozu à été éliminé 
(/modedramaqueen)

Mon chouchou est éliminé, mais mon mari remporte cette victoire. La balance s’équilibre, j’ai quand même un goût amer dans la bouche (je vous vois venir avec vos blagues salaces !).

Nozuuuuu 
Je vais retourner sous ma couette. J’en sortirai pas avant mardi soir !

Il n’y a plus de bromance, la confiance s’effrite. C’est l’avant dernière soirée KLJV, la pression monte. SiG en profite pour achever les derniers joueurs. Ils veulent de l’inconfort ? Ils vont l’avoir !

Le triathlon du sale

Après plusieurs semaines passées derrière un écran, il était grand temps de faire du sport : c’est parti pour un triathlon ! Je prépare mes baskets roses et mon bonnet Evoli, prête à les soutenir dans ces trois épreuves.

– Vecter, Foreveracers, Boring Man

– C’est pas plutôt run, nage et vélo ?

– Bah nan, ça reste vidéoludique, faut pas pousser Mémé.

Ça pique encore, j’ai les yeux qui pleurent et pas à cause de la tension palpable, mais parce que Vecter est vraiment psychédélique. Et c’est que le premier jeu.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’inconfort se fait sentir, les joueurs parlent moins et restent un peu plus concentrés. Ils essaient de faire croire qu’ils ont même pas peur, que c’est des bonhommes, des vrais. Alors pourquoi s’acharner sur vos manettes de cette façon ?

A la fin de ce parcours inattendu, Ajcrou partira. Il aura marqué cette soirée par son score incroyable de zéro point. La faute à la traduction du jeu : il aura mal compris les règles essentielles de pilotage de voitures.

Chapeau bas !

Il aura survécu aux joueurs les plus sournois, bravant les complots ou plutôt, se les appropriant et entrant ainsi discrètement dans les alliances, comme ton petit frère qui entre dans ta chambre quand tu tournes la tête ailleurs. Malin.

Et, mine de rien, aussi vite qu’un battement d’ailes de colibri, voici enfin le moment tant attendu : The Season Finale !

Vous avez encore du café dans votre mug ? C’est le moment de faire une pause pipi si besoin.

Mon mec, Die Hard 2

La finale donc. Tant attendue ! Avec Pit, Nozu et Clydo, ah merde, faut mettre à jour c’est vrai. C4nard, Clydo et Pit.

On en a vécu des aventures depuis le lancement du tournois, il y en a eu des rebondissements, il est temps de retrouver sa zone de confort : Unturned.

Oui, mais en fait, Unturned n’est pas connu de tous. C’est surtout Clydo qui surplombe les autres : il a une première fois fini troisième, puis a décidé de se remonter les manches en remportant le KLJV4. Il maîtrise.

C4nard décide de rattraper l’avance de Clydo en mettant sa vie de côté et en jouant, au péril de sa famille. Pit, comme souvent, survole le jeu. Il ne plante pas, on verra ce que ça donnera. On se souviendra de cette phrase épique, prononcée peu de temps avant le début de la finale : « j’y vais avec ma bite et mon couteau ». Je crois que le couteau était rangé trop proche.

KL6finale1
La panique règne chez Pit. C4nard en embuscade…

Du point de vue des spectateurs, l’ambiance est bonne. On s’enjaille doucement. On ricane, on pronostique la victoire de C4nard (après tout « rien ne résiste à canard ! ») ou de Pit, on se demande pourquoi il y a des invités : Jujupatate et Arkanon. Et puis, le soufflé retombe. On nous demande de nous déplacer sur le Mumble Fan Zone et tout se déroule loin de nous. Je comprends la nécessité pour les orgas et les joueurs de rester dans leurs bulles, mais c’est difficile pour nous de suivre. Là où pendant les autres soirées, on commentait les jeux, tous unis, joueurs, éliminés, spectateurs, organisateurs ; là j’avais l’impression d’être punie sans même avoir fait de bêtises. On s’accroche et on essaie de comprendre qui est qui. De quelle couleur est tel joueur ? Qui est son caméraman ? Que font les autres invités s’ils ne sont pas là pour suivre les joueurs ?

Le Twitch de Clydo est inutilisable avec ses 2 minutes de délais. Je l’entends à côté de moi parler et je vois sur son stream quelque chose qui s’est déjà passé. De quoi être schizophrène. De toute façon, Twitch a une fâcheuse tendance à supprimer ses vidéos sans raison, surtout quand il y a un collier d’immunité caché sur son bureau Windows.

KL6finale4
Pit l’ambianceur malgré lui.

Je passe sur le Twitch de SiG. SiG ? Pourtant c’est la voix de Pit. Pas de difficulté pour suivre ce duo pour le coup. Sauf qu’on n’entend pas du tout SiG. Uniquement Pit. Et qu’est-ce qu’il est bavard, ce Pit ! Le stress peut être ? En tout cas, il a fait le show toute la soirée et ça a été un plaisir de visiter avec lui les contrées allemandes de Unturned. Il sifflote tranquillement, il crie quand il voit un zombie, il hurle et prend la mauvaise voiture quand une horde l’attaque. Il est beau et courageux, ya pas à dire. Tout se déroule bien jusqu’à ce qu’on voie un véhicule approcher, puis… Tomber ? Merde ! c’est qui ? Clydo ? C4nard ? Un coup d’œil rapide sur le pc de Clydo m’apprend qu’il est à pied, un couteau brandi devant lui (et sa bite sûrement à sa place pour le coup). Ce n’est pas lui qui est tombé. Je m’abstiens de tout commentaire : s’il continue comme ça, il peut se qualifier pour la seconde épreuve.

C4nard s’essouffle, il perd espoir. Pit est déPITé (SiG, je te la pique celle-là), il ne sait pas où en est C4nard et n’a aucune nouvelle de Clydo. J’ai le cœur qui rate un battement.

Et puis…. L’épreuve se termine. Pit est devant, Clydo le colle aux fesses, C4nard nous rejoint dans la Fan Zone.

Avoir fait tout ce chemin pour finir 3ème, ça fait mal au cul. Être éliminé ici, c’est comme être le premier éliminé : on n’est pas prêt, on se dit que c’est pour les autres.

SiG ne perd pas de temps, il passe déjà à la finale : Pit ou Clydo ? Clydo ou Pit ? On va vite le savoir.

Enfin, vite…
Clydo avait plié sa dernière finale en 10 minutes, s’attirant ainsi les foudres des orgas et la haine éternelle de ShotMaster. On s’attendait donc à être au lit à 22h30.

KL6finale6
Le safari-photo commence bien pour Clydopathe.

Que nenni.

Il a voulu savourer et profiter des décors, régler l’appareil photo, admirer le reflet du soleil sur la surface de l’eau, s’arrêter dans une forêt et écouter le chant des oiseaux et le ronronnement des zombies. Safari photo, c’est l’épreuve. Tel un autochtone, il se fond dans le décor autant que son corps cubique le permet. Heureusement, les arbres sont de la même forme.

KL6finale7
Clydo poignarde Pit, … et le rate !

Telle Cendrillon, il aura fallu attendre presque minuit pour se décider quoi faire de sa soirée. C’est comme ça que Clydo est passé devant Pit, lui a fait coucou de la main droite et l’a attendu à l’arrivée en sirotant un rhum.

La finale était serrée, les connaissances du jeu indispensable. C’était pas gagné d’avance. Clydo a montré de quoi il était capable, que même quand il dit « j’en peux plus », il est prêt à se surpasser pour manger la dernière patate du plat. C’était épique.

Tout ça pour raconter ce que SiG avait déjà écrit ? Remboursé !!

J’ai le coeur grenadé

Alors oui, mais non.
Parce que j’ai appris que le KLJV ce n’est pas simplement un tournoi de jeux vidéos pour gagner un sous-titre sur le forum (pas besoin de nier, on sait tous que vous participez surtout pour ça !). C’est avant tout une aventure humaine. Tu peux être le meilleur à tous les jeux vidéo du monde et te vautrer 10 minutes avant la fin du tournois (RIP Shot). Il faut la fourberie, la stratégie, la diplomatie, et surtout la détermination pour arriver au sommet. Et ne pas tomber dans le ravin en chemin.

Parce qu’on rencontre des gens fort sympathiques, un peu râleurs, avec beaucoup de mauvaise foi, et mangeant surtout énormément de fromage. C’est dur de voter contre eux au fil des semaines. On a pris l’habitude de se connecter le mardi soir pour discuter tous ensemble. On a pris l’habitude de checker les nouveaux messages sur le forum. On a pris l’habitude de réclamer le jeu de la semaine d’après, parce que finalement c’est bien de sortir de sa zone de confort et des jeux habituels auxquels on joue, parfois ya de bonnes surprises (et cette saison en a été particulièrement fructueuse !). Il parait qu’il faut 21 jours pour instaurer une nouvelle habitude, combien de temps faut-il pour la perdre ?

Le KLJV c’est un peu comme les grèves, tu penses que c’est fini, mais en fait c’est que le début 

En tout cas, l’aventure continue !

Parce que je me suis engouffrée dans l’aventure sans savoir ce qui allait vraiment se passer, et j’ai adoré !

Parce que j’ai quand même passé un bon paquet d’heures à regarder des Twitch. Rien que sur la finale, j’y ai passé près de 3h. Alors que je ne joue même pas ! Netflix peut aller se rhabiller.

Alors merci d’avoir rendu cette saison 6 possible.

Merci aux organisateurs, d’avoir fait preuve de créativité dans le choix des jeux, d’impartialité envers les joueurs, d’humour douteux pour l’animation du forum, du travail de dingue que ça a demandé. Je suis épuisée à cette fin de saison, et encore une fois (au cas où vous l’auriez pas compris), je n’ai fait que regarder. Qu’est-ce que ça fatigue de voir les autres bosser !

Merci aux joueurs de vous être prêtés au jeu, de vous être surpassés, de nous avoir surpris. Si vous aviez eu un caractère tout pourri, ça n’aurait pas été aussi amusant.

Merci à vous, tout le lot, pour m’avoir accueilli parmi vous. Je ne pensais pas m’intégrer aussi bien, c’est d’autant plus difficile maintenant que c’est terminé.

On se reparlera pour la remise des prix et surtout, pour la raclette, foi de Ratachon !

hhaaannn j’ai un prix orange ! 
Hey ! Du coup, à la fin du KLJV6, je lance le topic KLJR : le Koh-Lanta du Jeu de la Raclette ! Un seul survivra ! Mais qui ?

J’arrive à la fin du texte, je voulais pas être sentimentale. Si ya qu’une larme qui coule, ça passe ?

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s